Un peu de hauteur, vol en montgolfière en Montérégie

A la base, il s'agissait de faire une petite surprise courant mai pour les 25 ans d'Allison, mais la météo capricieuse en avait décidé autrement ! En fin compte, nous avons enfin pu faire ce tour en montgolfière samedi dernier.


Récit de notre envolée...
La journée a démarré bien tôt, vers 4h15, afin de nous préparer pour rejoindre le point de rendez-vous. Même si la levée du corps fut quelque peu laborieuse, le fait de prendre sa voiture avant le lever du soleil réserve tout de même le gros avantage de ne pas être dérangé par nos amis automobilistes !

L'envolée en montgolfière nécessite un temps de préparation pour rejoindre le lieu de décollage et la mise en place du ballon. Si l'heure et le lieu de rendez-vous étaient fixés à 5h15 près de l'IGA de Chambly, nous avons finalement quitté la terre ferme vers 6h00 à Saint-Jean-sur-Richelieu.

Le temps était vraiment idéal : dégagé et sans vent.

L'entreprise qui organise les vols s'appelle Éol'air. Pour les personnes qui demeurent ou qui visitent le Québec et qui souhaitent faire un tour, je vous conseille ce site : http://www.associationmontgolfiere.com/. Vous y trouverez toutes les informations nécessaires pour faire le choix qui vous convient le mieux.

N'hésitez pas à cliquer sur les photos si vous souhaitez les voir en plus gros !


Préparation de la nacelle :
Elles sont généralement faites en osier. Ce type de bois est solide et plutôt flexible, ce qui est vraiment adapté pour l'atterissage où la nacelle peut subir des fortes torsions. Pour ce vol, nous étions 5 (dont le pilote). Avec les places réservées pour les bouteilles de gaz, ca laisse tout de même peu d'espace pour bouger.
Sur le dessus de la nacelle, on aperçoit bien les systèmes pour envoyer l'air chaud dans le ballon. Sur la photo ci-dessous, on peut voir le gaz brulé pour le test d'avant décollage.

Lorsque la nacelle est montée, le ballon est déplié et l'on injecte de l'air froid pour gonfler la montgolfière à l'aide d'un genre de ventilateur

Cette opération permet de gonfler le ballon et de l'aligner sur le dessus de la nacelle


Quand tout est aligné, les brûleurs prennent le relais pour envoyer de l'air chaud. je vous laisse imaginer le bruit quand vous êtes juste en dessous...
 

Le vol dure entre 45 minutes et 1h15. Cette durée varie en fonction des vents et de la hauteur prise durant l'envolée. Finalement, nous ne sommes pas allés très haut (maximum 400 mètres) et par moment, nous étions même très bas...au point de pouvoir presque toucher les maïs...

Le vol démarre non loin de la rivière Richelieu en Montérégie
 Une autre montgolfière est parti du même point que nous quelques minutes après

Puis, petit à petit, nous avons pris de la hauteur

Il y a beaucoup de fermes d'élevage en Montérégie. Le fait d'avoir constamment varié d'altitude tout au long du vol nous a permis d'avoir des points de vue différents

J'aime beaucoup les deux photos suivantes. Elles vous donnent une idée des différences d'attitudes que l'on peut avoir avec la montgolfière dans un laps de temps assez court. Ce qui nous a toutefois surpris, c'est le fait que malgré les variations, nous n'avons quasiment pas ressenti la montée ou la descente du ballon.
 

Globalement, grâce au temps que nous avons eu, l'envolée fut bien calme et nous avons profité des paysages :
 
On aperçoit bien les parcelles sur cette photo. En général, elle ne sont pas très large, ni même trop longue. Le parcellaire est surtout très bien découpé avec peu de courbe

Après environ une heure de vol, nous avons aperçu la voiture de suivi pour venir nous chercher.
La première zone d'atterisage était prête (petite pature), mais avec un vent légèrement trop fort vers la fin, nous avons finalement atteri entre deux champs de maïs sur un chemin. Il faut avouer que c'était assez accrobatique et que nous avons tous fini par terre...
La "piste d'atterisage"
 Pliage du ballon
Matériel du pilote
Rangement de la nacelle
 Retour vers les voitures

Voila quelques photos de notre aventure. C'était vraiment sympa de pouvoir le faire. C'est très agréable et même si vous n'aimez pas trop prendre l'avion ou si tout simplement vous n'aimez pas prendre de la hauteur, c'est une bonne expérience et l'on ne ressent pas trop les effets de l'altitude.

Pour conclure, une petite vidéo avec la préparation, quelques passages dans les airs et l'atterrissage (désolé pour la qualité)

A la mi-août, il y a le festival international de montgolfière à Saint-Jean-sur-Richelieu, nous allons sûrement y faire un tour.

Bonne semaine à toutes et à tous

Crédits photos et vidéo : www.provincecanadienne.com

6 commentaires:

  1. Montgolfière ne sont pas bonnes pour le maïs!

    George

    RépondreSupprimer
  2. And the farmers don't really like hot air balloons !

    RépondreSupprimer
  3. Quelle magnifique experience cela a du etre!! Tes photos en temoignent!

    RépondreSupprimer
  4. C'était vraiment sympa en effet ! :-)

    RépondreSupprimer
  5. "Amusant", l'atterrissage ! Les maïs ne sont pas passés loin ;-)
    Ca me rappelle mon premier vol, il y a quelques années, en Sologne : pour pouvoir nous poser au bon endroit, nous étions passé à travers les branches hautes d'un grand chêne ! Impressionnant !!!

    RépondreSupprimer
  6. Ahah ! Oui !
    L'atterrissage peut-être original !

    A la base, nous devions atterir ailleurs, mais le vent et notre "vitesse" en avaient décidé autrement :-)

    RépondreSupprimer

Vous aimerez surement :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...