Week-end en Ontario - partie #2, Niagara

Et voici la suite de notre week-end en Ontario.
 
Après notre samedi à Toronto (voir la première partie), nous avons repris la route en direction de Niagara. A environ 1 h 30 à l'ouest de Toronto, la route est facile d'accès et plutôt agréable le long du lac Ontario. C'est la première fois que nous circulions autant dans une autre province que le Québec, avec en prime une mauvaise surprise sur le parcours....que je vous raconterai à la fin de cet article.

Le panorama des chutes est impressionnant, elles s'étendent sur près de 1 000 mètres de largeur !


Les chutes se situent à la frontière entre le Canada et les USA (état de New-York). C'est d'ailleurs la rivière Niagara qui fait office de frontière. Il y a deux chutes : la canadienne et l'américaine. Les chutes sont dues à l'escarpement de la croûte terrestre sur près de 3 600 kilomètres, avec une falaise de près de 60 mètres de haut au niveau de Niagara.
 
 source : wikipedia.com
 
 
Les chutes américaines

La première fois que j'ai découvert Niagara, j'avais été très surpris de constater que ce n'était pas aussi "perdu" que je l'avais imaginé. De nombreuses constructions (hôtels, appartements, restaurants, casinos, bars,...) ont été bâties tout autour du site naturel, pourtant les photos laissent souvent penser que les chutes d'eau sont en pleine nature, loin de tout. 



La rivière Niagara et les chutes sont très proches de la route.
A vrai dire, on pourrait presque mettre sa main dans l'eau tellement c'est proche !


La nuit, la Skylon Tower domine les lieux 



Le jour,  les ascenseurs jaune de la Skylon transportent les gens au sommet
 
 
Les Chutes, c'est touristique (très même), mais ça en vaut vraiment la peine !
Bon, maintenant cette fameuse surprise que je vous indiquais en début d'article, la voici :
 
En roulant vers Niagara, nous nous laissions tranquillement guider par le GPS, la route est agréable, pas grand monde, mais voilà que nous nous sommes retrouvés par erreur sur l'autoroute 407 (ETR 407, pour Express Toll Route). Il s'agit d'une autoroute équipée de caméras et transpondeurs à chaque entrée et chaque sortie de l'autoroute. Ce système permet de détecter les véhicules avec transpondeurs et de calculer les droits de péage en fonction de la distance parcourue, de l'entrée à la sortie. En l'absence de transpondeurs, les caméras lisent les plaques.
 
Sur Google, vous pouvez retrouver l'autoroute 407 à proximité de Toronto. Avec la prise de vue de StreetView, on aperçoit bien les deux portiques :
 
 copie écran : google.com
 
Nous aurions dû nous informer avant de partir, car nous ne connaissions pas l'existence de ce système en Ontario. En fait, il est assez vieux puisque cette autoroute a été ouverte en 1998. Le seul problème, après être entré sur l'autoroute, on a commencé à voir des panneaux comme quoi il faut payer des frais et être immatriculé en Ontario sous peine d'amende...On a pris la première sortie, mais il était déjà trop tard...il ne reste plus qu'à attendre la réponse.

3 commentaires:

  1. J'attendais les photos depuis hier, je ne suis pas déçue! Grandiose!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ahah ! Merci, j'ai bien fais de me dépêcher alors ;-)

      Supprimer
  2. Eh bien, ça ne rigole pas en Ontario! Ce serait vraiment dommage que tu sois emprisonné, car nous n'aurions plus tes récits de voyage, ni tes magnifiques photos! Et.ca ferait loin pour t'amener des oranges!!! Ces fameux portiques, chez nous ça commence seulement à voir le jour et dans certaines régions... les manifestants les décapitent!!!.
    Bonne chance et encore beaucoup de photos.

    RépondreSupprimer

Vous aimerez surement :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...